Scène ouverte…

Comme c’est devenu une tradition depuis plusieurs années, les Concerts de l’U3A ont pris l’habitude d’inviter, sur notre scène, les étudiants qui terminent leur master de piano au Conservatoire royal de Liège. L’occasion est triplement porteuse.

sJC8_8183

sJC8_8112sJC8_8115

Ying Delperdange

(Toutes les photos sont de Jean Cadet)

En effet, entre le dernier concert du mercredi et le début du festival Voyages d’été, il ne se passe plus grand-chose dans notre salle, c’est donc l’occasion d’organiser une séance conviviale et gratuite. Ensuite, force est de constater qu’il est indispensable, pour les jeunes musiciens de pouvoir « rôder » leur programme final pour le peaufiner en vue de la prestation devant le jury. Plus on a de planches, plus on peut espérer dominer la situation. Enfin, ces jeunes musiciens ont beaucoup à offrir et en se présentant sur notre scène et ils comblent les oreilles de nos fidèles auditeurs.

sJC8_8122sJC8_8124

Hélène Decauwer

Le signal est important et je le répète très souvent : alors que de nombreuses salles font une obsession de rajeunir leur public, ce qui est aussi indispensable, nous, à l’U3A, où, par essence, le public est jeune depuis plus longtemps que bien d’autres, nous ne nous embarrassons pas de cette problématique. Les concerts sont ouverts à tous, mais on y rencontre, comme partout, les têtes grises qui constituent non seulement la population de l’U3A, mais aussi celle que l’on rencontre dans les autres salles.

sJC8_8130sJC8_8131

Jérôme Froidbise

Par contre, il est fondamental de faire jouer les talents de chez nous. C’est, vous le savez, le credo des Concerts de l’U3A et je crois que nos mélomanes et les musiciens qui se présentent sur notre scène prennent cette caractéristique comme un atout plus que comme un handicap. Avec la complicité des professeurs François Thiry, Jean Schils et Étienne Rappe, nous pouvons écouter, chaque année, les pianistes qui seront diplômés sous peu.

sJC8_8141sJC8_8147

Liru Gao

Certes, tous ne sont pas d’un niveau égal et tous ne se comportent pas de la même manière sur la scène. Il faut préciser que tous, d’ailleurs, ne se destinent pas à faire une carrière de concertiste. Certains seront d’excellents chambristes, d’autres de formidables pédagogues, mais rares sont ceux qui parviendront à faire du récital ou du concerto leur métier.

sJC8_8151sJC8_8152

Cheyenne Ubaghs

Alors, et sans aucun commentaire musical de ma part, je vous présente ces quelques photos souvenirs, deux par pianiste, présentées dans l’ordre de passage (qui ne correspond en rien à un quelconque niveau) choisi par leurs professeurs en vue d’équilibrer les styles musicaux.

sJC8_8161sJC8_8179

Ngoc Bao Phung

Je remercie les jeunes pianistes qui vont très bientôt (durant la semaine à venir, je crois) se présenter devant le jury et leur souhaite selon la fameuse formule consacrée une « bonne M…. » en leur rappelant affectueusement que la fin des études ne signifie en rien la fin de l’étude (qui est une discipline dont on ne vient jamais à bout) et n’est que le début de la vraie… vie ! La musique, c’est le bonheur. Votre métier sera celui de musicien, vous apporterez le bonheur là où vous irez ! Bonne route !

sJC8_8181