Tempérament

 

Lorsque Jean-Sébastien Bach composa ses deux livres du fameux Clavier bien tempéré, c’était pour prouver que désormais toutes les tonalités majeures et mineures étaient accessibles à partir d’un accord unique de l’instrument. Mais tant qu’à écrire deux fois 24 préludes et fugues, Bach, dont on connaît le tempérament pédagogique, la totale maîtrise des formes et genres contrapunctiques ainsi que le génie absolu de la composition et de la rhétorique qui lui est liée, a rendu ses livres aussi indispensables aux musiciens que peut l’être l’eau à la vie. On parle d’ailleurs, à propos du Clavier bien tempéré, de l’Ancien Testament de la musique, les 32 Sonates de Beethoven composant le Nouveau !

 

benjamin thill,bach,u3a,concerts de l'u3a,clavier bien tempéré,conservatoire royal de liège,concours de piano de liège,hélène fazius,françois thiry

 Benjamin Thill lors de son premier récital consacré au Clavier bien tempéré en mars 2014 (Photo de A. Mafit)

C’est dire l’importance que revêt, les clavecinistes et les pianistes d’abord, mais pour tout musicien et pour tous les mélomanes la connaissance approfondie de ces œuvres majeures. C’est dans ce but que j’avais proposé à un jeune pianiste liégeois particulièrement doué, Benjamin Thill, passionné de Bach, de se lancer dans l’aventure d’apprendre et d’interpréer aux Concerts de l’U3A l’intégrale des 48 Préludes et fugues. Pari audacieux, certes, mais particulièrement intéressant tant pour lui que pour nous, les auditeurs. Benjamin a accepté avec l’enthousiasme qu’on lui connaît et nous a offert un magnifique premier concert, en mars dernier avec les dix premiers Préludes et fugues du Premier Livre. Le concert fut si apprécié que l’on ne pouvait que regretter l’attente d’un an pour avoir les dix suivants !

 

benjamin thill,bach,u3a,concerts de l'u3a,clavier bien tempéré,conservatoire royal de liège,concours de piano de liège,hélène fazius,françois thiry

 

Mais il faut laisser le temps de digérer une telle matière et voilà que le temps d’en parler, de revoir ces œuvres géniales et d’en évoquer très régulièrement lors de mes divers cours et conférences, nous nous retrouvons en février 2015… avec déjà la perspective du deuxième récital… avec les dix suivants. On s’en réjouit, ce sera mercredi 25 février prochain à 18H à l’U3A de Liège.

Comme il est essentiel de soutenir une telle entreprise et qu’il est absolument salutaire de vivre cette musique qui figure parmi les chefs-d’œuvre les plus aboutis de notre patrimoine musical, je me réjouis de vous retrouver lors de ce concert exceptionnel. Alors qu’on se le dise, une seule adresse : U3A Liège, Avenue Joseph Prévers 27 à 4020 Liège, Salle 11 (sous-sol).

Quelques mots sur notre pianiste du jour :

Benjamin Thill (piano) : Âgé de 26 ans, Benjamin a commencé ses études de piano à 5 ans dans la classe d’Hélène Fazius à l’Académie de musique Grétry de Liège et terminé avec la plus grande distinction. Il entre au Conservatoire royal de Liège dans la classe de François Thiry et obtient un master spécialisé en piano avec grande distinction. Il est lauréat de plusieurs concours et a donné de nombreux concerts et récitals. Il s’est produit au Chiroux à Liège, au Domaine provincial de Chevetogne, à la Maison Bovy et au Mamac de Liège et plusieurs fois sur notre scène. Il obtient le prix du public lors de la session 2012 du Concours de piano de Liège. Il poursuit actuellement des études d’orgue au Conservatoire royal de Liège.