Un jour… Un chef-d’œuvre (213)

… Mais je ne suis pas celui que j’étais autrefois…

Giovanni Battista Guarini (1538-1612)

Flora et le Printemps, Fresque de Stabies, éruption en 79 PCN (Pompéi)

À l’origine un petit port depuis le 6ème siècle av. J.-C., Stabies a toujours été concurrencée par le plus grand port de Pompéi. L’auteur romain, naturaliste et amiral Pline l’Ancien a rapporté que la ville était devenue une station balnéaire pour les riches Romains. Il rapporta également que des luxueuses villas s’étendaient sur toute la côte, sur plusieurs kilomètres, toutes ayant une superbe vue panoramique de toute la baie de Naples.

Pline le Jeune, alors âgé de 17 ans, et Pline l’Ancien, son oncle, gouverneur de la flotte de Misène, se trouvaient dans cette ville lorsque l’éruption débuta à l’automne de l’an 79 PCN. Ce dernier traversa la baie avec ses navires, en partie pour observer l’éruption de plus près, en partie pour secourir des habitants réfugiés sur les plages. Devant une première impossibilité d’accoster à cause des débris volcaniques, il continua au sud vers Stabies et y mourut asphyxié sur la plage. Contrairement à Pompéi qui fut recouverte par plusieurs mètres de cendre, Stabies fut reconstruite après l’explosion du Vésuve. (d’après Wikipédia)

Claudio Monteverdi (1567-1643) Ô printemps, jeunesse de l’année, à l’origine un madrigal à 5 voix, interprété par Suzie LeBlanc et Les Voix humaines, dirigé par Daniel Taylor.

O primavera, gioventù de l’anno,
bella madre de’ fiori,
d’erbe novelle e di novelli amori,
tu ben, lasso, ritorni,
ma senza i cari giorni
de le speranze mie.
Tu ben sei quella
ch’eri pur dianzi, sì vezzosa e bella;
ma non son io quel che già un tempo fui,
sì caro a gli occhi altrui.

Ô printemps, jeunesse de l’année,
beauté mère des fleurs,
des herbes nouvelles et des nouveaux amours,
tu reviens bien, hélas,
mais sans les chers jours
de mes espoirs.
Tu es bien celui
que tu étais auparavant, si gracieux et si beau ;
mais je ne suis pas celui que j’étais autrefois,
Si cher aux yeux des autres.

Giovanni Battista Guarini (1538-1612), poète.

Laisser un commentaire